A vos agendas : 17 novembre 2017 – Salon des savoir-faire professionnels et des proximités

La CINOR et le TCO organisent en partenariat avec l’association SBA, la CCIR, la chambre des métiers et de l’artisanat, l’ADEME, QUALITROPIC et les acteurs de l’économie sociale et solidaire (MDEN, CRESS…), la première édition du Salon des savoir-faire professionnels et des proximités le :

Vendredi 17 novembre 2017

Au Parc EXPOBAT à Saint Paul.

Pour participer à ce salon, le dossier d’inscription doit impérativement être retourné au plus tard le lundi 16 Octobre 2017 :
• par email : eric.lallemand@cinor.org
• ou par voie postale au service des marchés de la CINOR : CINOR –  Service marchés – CS 61025, 97 495 Sainte-Clotilde CEDEX
• ou par fax : 02.62.92.53.87

Fiche de candidature EXPOSANTS

ANNEXE Plaquette de présentation

 

 

Voilà 1 an que l’Association SBA est née!

 Les actions menées par nos 3 collèges (syndicats professionnels, collectivités signataires et opérateurs publics) au fil de cette année passée :

  • 11 COPIL mensuels qui nous ont permis de grandir ensemble
  • une formation impactante sur « Qu’est-ce que le SBA ? » (qui sera renouvelée en 2018) réalisée par le collège des syndicats professionnels pour mieux expliquer le SBA à nos adhérents et aux collectivités non signataires
  • 3 journées de formation de haut niveau sur « Comment mettre en œuvre le SBA ? », organisées par le CNFPT en sa qualité d’opérateur public à destination des collectivités territoriales
  • 4 nouvelles conventions SBA régularisées avec la Commune de Saint-Paul, la Commune de la Possession, la SODIAC et le TCO en plus de celles déjà signées avec la Région, le Conseil Général, le CHU, la CINOR, la SIDR, les communes de la Petite-Ile, de Saint-Denis, du Port et de Saint-Leu
  • 8 comités expert pour adapter la commande publique
  • 3 journées du Territoire pour présentation des marchés
  • 1 journée ayant réuni l’ensemble des collèges (26 participants) menée à bien par les signataires

Ces indicateurs nous prouvent que nous avons à cœur d’avancer dans notre diversité d’acteurs de la commande publique, autour d’un même enjeu : faire de la commande publique un levier de développement des savoir-faire locaux, des TPE PME réunionnaises et par conséquence, de notre économie locale.

 

Le REancrage de l’Economie LocaLE à la CINOR

cinor2Près d’une centaine de responsables socio-économiques sont rassemblés ce matin à la CINOR pour s’approprier les conclusions de l’Etude Réelle (Re-Enraciner l’Économie LocaLE) et mettre en perspective les pistes d’action pour la Réunion.

L’ambition de la DIECCTE et de la CPME qui ont commandé cette étude au cabinet UTOPIES est aussi d’utiliser un catalogue de marchés potentiels locaux, de commencer à identifier des secteurs prioritaires et de dessiner les prochaines étapes stratégiques.

PROMOUVOIR LA RELOCALISATION DE L’ECONOMIE N’EST PAS REMETTRE EN CAUSE LE PRINCIPE D’OUVERTURE ECONOMIQUE. IL S’AGIT PLUTOT DE REPENSER EN LA REEQUILIBRANT, NOTRE CONCEPTION DE LA MONDIALISATION

En Bretagne, les données ouvertes modernisent la commande publique

opendata

Le portail d’accès aux données publiques « My Breizh open data – marchés publics » est le fruit de la collaboration entre la région et une association. Un prototype prometteur.

 

Ce n’est qu’un prototype, mais il est prometteur. Mis en ligne en mars par le conseil régional de Bretagne, le portail d’accès aux données publiques sur la commande publique, « My Breizh open data – marchés publics », référence 1 319 marchés attribués à plus de 700 entreprises. Chacun est renseigné par son donneur d’ordre, son objet, sa date, son montant, le nom de l’entreprise retenue et son rôle (titulaire, sous-traitant ou cotraitant). « C’est une idée de l’association Breizh small business act. Nous avons rendu disponibles nos ressources techniques et nos données, expose Ludovic Magnier, adjoint au directeur général des services du conseil régional. Le portail a été conçu selon les prescriptions de l’association, qui a identifié les attentes des acteurs. »

La nécessité d’essaimer

« Techniquement, la difficulté a été de faire simple pour réaliser la convergence des données provenant des services juridique et financier de la collectivité », complète Benoît Moraillon, adjoint au directeur des systèmes d’information. La mise en place de l’interface du portail a nécessité deux mois, le formatage des données et l’alimentation de la base en ont pris trois. Contraintes de s’accorder sur des solutions techniques, les différentes directions sectorielles ont dû élaborer une approche commune.
Pour ses promoteurs, My Breizh open data est un outil de démonstration : la publication des données renforce la transparence, modernise la commande publique et contribue à sa relocalisation. « Nos 130 millions d’euros de marchés publics sont une goutte d’eau dans l’économie bretonne ou par rapport à la commande publique en France, précise Ludovic Magnier. Ce prototype n’aura de sens que lorsque nous aurons convaincu les autres donneurs d’ordre et les entreprises. »

« Un enjeu de développement économique »

Céline Faivre, présidente de l’association Breizh small business act

« On peut toujours réformer le cadre juridique, mais nous préférons faciliter la rencontre de l’offre et de la demande. C’est un enjeu de développement économique. Les données existantes doivent être rendues visibles. Leur analyse par les acteurs changera la commande publique. Le portail est un outil à leur service, il faut montrer comment il peut modifier les relations entre eux, améliorer le sourcing, les aider à mieux se positionner sur un marché, trouver des cotraitants ou des sous-traitants… Je souhaite que nous puissions passer du prototype au projet, ce qui implique de réfléchir à la gouvernance et au modèle économique. »

La Journée du Territoire mutualisée de la côte Ouest

Le TCO a fait le choix de faire de sa commande publique un moteur du développement économique et social et ainsi être moteur dans la croissance des entreprises sur son territoire. C’est pour cela qu’en décembre 2016, la collectivité a signé la convention SBA (Stratégie du Bon Achat) avec les organismes professionnels regroupés dans l’association SBA.

Le TCO par le biais de cette convention a pris un certain nombre d’engagement :

  • Améliorer l’information des entreprises et leur capacité à comprendre et à maitriser la commande publique ;
  • Faciliter l’accès des TPE/PME aux marchés publics ;
  • Ancrer l’acte d’achat dans le territoire.

C’est dans le cadre de ce 1er engagement (amélioration de l’information sur les marchés à venir et capacité à comprendre et maîtriser la commande publique) qu’a eu lieu le 13 avril 2017 la journée du territoire mutualisée.

C’était une première à l’Ile de La Réunion et certainement en France qu’une journée du territoire ait été mutualisé avec  4 collectivités : La Possession ; Le Port ; Saint-Paul et le TCO.

Engagement fort de la Stratégie du Bon Achat du territoire Ouest (SBA), cette journée a réuni plus de 130 chefs d’entreprises qui ont pu ainsi recueillir toutes les informations utiles en matière de commande publique. Ils ont par exemple eu connaissance de tous les marchés publics qui vont être lancés dans l’Ouest cette année.

Les ateliers proposés l’après-midi par les organisateurs ont également eu un franc succès avec les présentations des politiques d’achat, des plateformes de dématérialisation, de la facturation … .