Le Ceser à la Région sur l’ancrage territorial

ancrageLe CESER s’est déplacé à la Région pour faire une restitution de son étude sur l’ancrage territorial des politiques publiques.

L’ancrage territorial des politiques publiques en faveur des entreprises doit reposer sur 3 aspects :

  • Une conception des politiques publiques selon les fondamentaux de l’évaluation et selon les principes de l’ISO 26 000.
  • Une gouvernance qui favorise la concertation et la gestion de la multiplicité des intérêts sur le territoire, l’articulation entre les différentes échelles de mise en œuvre de l’action publique et qui clarifie les modalités de prise de décisions et de suivi.
  • Un dispositif de suivi et d’évaluation portant sur l’ensemble des dimensions du triptyque Économie – Social – Environnement, conçu dès la programmation et s’appuyant sur des indicateurs et des questions évaluatives pertinents et partagés.

 

« L’ancrage territorial est le travail de proximité proactif d’une organisation vis-à-vis de la communauté. Il vise à prévenir et à résoudre les problèmes, à favoriser les partenariats avec des organisations et des parties prenantes locales et  à avoir un comportement citoyen vis-à-vis de la communauté »

Le CESER estime qu’il est crucial de créer les conditions qui doivent permettre la transformation de l’économie réunionnaise. Ce qui lui semble important de retenir est qu’un véritable ancrage territorial des politiques publiques doit avoir pour conséquence un plus grand développement local prenant appui sur des objectifs tendant à :

  • Contribuer à la création d’un plus grand nombre d’entreprises de taille pertinente, à leur structuration tant interne qu’externe et ce dans le cadre de filières et/ou de branches ;
  • Favoriser la pérennité des entreprises ; Accroître la compétitivité des entreprises ;
  • Participer à la création/injection de valeurs ajoutées économiques sur le territoire ;
  • Contribuer à la création d’emplois pérennes sur le territoire ;
  • Contribuer au rayonnement économique du territoire de la Réunion ;
  • Garantir une utilisation optimale des fonds publics en faveur des entreprises ; Justifier l’utilité d’une politique de soutien aux entreprises ;
  • Développer l’innovation et la maîtrise des technologies ;
  • Promouvoir le développement sur des marchés extérieurs ;
  • Faire de l’application des Conventions collectives nationales et locales un élément structurant du territoire (structuration des branches et accès plus grand aux marchés des TPE/PME réunionnaises).

 

Laisser un commentaire